Les médecins du Mozambique en grève pour leurs salaires

Publié le 07/01/2013
1357565206399979_IMG_96428_HR.jpg

1357565206399979_IMG_96428_HR.jpg
Crédit photo : DR

Les médecins du Mozambique ont lancé ce lundi matin un mouvement de grève national de cinq jours pour exiger une revalorisation de leurs salaires et de meilleures conditions de travail.

« Nous sommes en grève pour cinq jours renouvelables, jusqu’à ce que le gouvernement réponde à nos demandes », a déclaré à l’AFP le président de l’Association des médecins mozambicains, Jorge Arroz.

« La grève est le derniers recours pour que les médecins se fassent entendre, même si nous nous assurons que les services d’urgence fonctionnent. Nous n’allons pas descendre dans la rue, nous resterons chez nous », a-t-il ajouté.

Revendication salariale

En réponse à l’appel à la grève, le ministère de la Santé avait indiqué dimanche qu’aucune loi n’autorisait les employés d’un service public essentiel à faire grève. Les médecins demandent un salaire minimum de 90 000 meticals (2 300 euros), alors que le gouvernement propose entre 20 000 et 38 000 meticals (510 à 970 euros), selon la presse.

Le Mozambique compte 1 200 médecins dans les secteurs public et privé, soit seulement un praticien pour 22 000 habitants. En 2011, les Nations unies ont placé le Mozambique au 184e rang sur 187 dans leur classement du développement humain dans le monde.

La rédaction (avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr