Mise aux normes, rendez-vous non honorés par les patients

Les médecins bretons se penchent sur les sujets qui empoisonnent l’exercice libéral  Abonné

Publié le 01/12/2014

Les médecins élus de l’URPS de Bretagne ont pris à bras-le-corps le problème de l’accessibilité des cabinets libéraux aux personnes handicapées. Le dossier illustre les contraintes nouvelles qui compliquent l’exercice et peuvent décourager les vocations libérales les plus solides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte