Les labos étrangers opposés à un label « made in France » sur les médicaments

Publié le 19/01/2012

Le LIR (Laboratoires internationaux de recherche, qui regroupe les 16 laboratoires pharmaceutiques étrangers présents sur le sol français) se réjouit de la tenue mercredi 25 janvier du CSIS (Conseil stratégique des industries de santé, qui réunit tous les deux ans les représentants du gouvernement et ceux des principaux laboratoires pharmaceutiques). Hervé Gisserot, président du LIR, en est d’autant plus satisfait qu’il a lieu « après une année 2011 qui doit être mise entre parenthèses car elle n’a pas été vécue sous l’angle du partenariat et du dialogue ».

Le patron des labos étrangers ne s’étend guère sur les axes de travail de ce CSIS. Tout au plus rappelle-t-il que les laboratoires français vont y proposer l’apposition sur les boîtes de médicaments d’un label spécifique précisant le lieu de fabrication du médicament, quand il est fabriqué en France. « Tout ce qui touche au protectionnisme est un frein, a rappelé Hervé Gisserot. Nous sommes pour la transparence, mais nous ne sommes pas partisans d’un made in France qui serait perçu comme un symptôme de protectionnisme ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr