Les jeunes invités d’honneur de l’université d’été de la CSMF

Publié le 21/09/2012
1336330323346693_IMG_83274_HR.jpg

1336330323346693_IMG_83274_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a ouvert sa 18e université d’été, ce vendredi à Cannes. Pendant trois jours, 150 cadres confédérés départementaux vont débattre de la « médecine de parcours » lors de tables rondes et ateliers auxquels prendront part de nombreux décideurs du monde de la santé : assurance-maladie, Haute autorité de Santé, ARS, assureurs, parlementaires, représentants des établissements de santé.

« Nous allons travailler dans les prochains mois à écrire une nouvelle version du projet confédéral alimenté par vos réflexions et vos propositions », a lancé le Dr Michel Chassang, président de la CSMF, à ses troupes.

La nouvelle nomenclature (CCAM) clinique, les modes de coopérations entre les acteurs de santé, l’organisation du parcours de soins ou encore la rémunération feront parties des thématiques abordées lors de ce rendez-vous confédéral.

Les représentants des étudiants (ANEMF), des internes (ISNIH et ISNAR-IMG) et des chefs de clinique (ISNCCA) sont les invités d’honneur de cette université d’été. Lors du débat inaugural, ils ont exprimé leurs attentes pour la médecine de demain. Tous ont convenu qu’une plus grande découverte du monde libéral pendant la formation permettrait de rendre plus attractive la médecine de ville.

Selon l’Ordre des médecins, 46% des médecins exerçant en France étaient installés en libéral en 2011 contre 42,5% en exercice salarié et 11,5 % en exercice mixte. Mais la jeune génération tarde de plus en plus à franchir le pas de l’installation. En moyenne, un médecin libéral s’installe à 39 ans. Sur les 5 394 inscriptions à l’Ordre recensées en 2011, seulement 9,4 % l’ont été en secteur libéral.

 CHRISTOPHE GATTUSO

Source : lequotidiendumedecin.fr