Des efforts pour séduire les jeunes

Les jeunes généralistes plébiscitent « une régulation incitative »

Publié le 29/03/2012

Le SNJMG propose une régulation incitative de l’offre de soins en fonction des besoins locaux, avec la mise en place d’un forfait d’aide à l’installation variable selon le lieu et le mode d’exercice qui s’ajouterait à la rémunération à l’acte. Les jeunes généralistes qui réclament cette revalorisation d’un secteur conventionnel désormais unique (associant paiement à l’acte et forfaits) prônent une politique d’évolution de carrière avec des passerelles entre spécialités et surtout plus de souplesse entre leur formation initiale (qui pourrait inclure un module de gestion et de droit) et leurs pratiques. Le SNJMG voit donc d’un bon œil les regroupements, la création de plateaux techniques de médecine ambulatoire de proximité, le développement de la délégation d’actes médicaux et la simplification des sociétés libérales, à condition que ces nouveaux modes d’exercice garantissent l’augmentation du temps médical, qui est curieusement le premier à manquer, dans le cadre d’un exercice isolé en cabinet.


Source : lequotidiendumedecin.fr