Les jeunes généralistes du SNJMG prêts à entrer en grève des gardes pour Noël

Publié le 23/11/2012
1353692547392269_IMG_94515_HR.jpg

1353692547392269_IMG_94515_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Confrontés à la dégradation de leurs conditions d’exercice, mécontents de leur volume horaire de 60 heures hebdomadaires mais aussi du passage de l’âge de la retraite à 67 ans, les jeunes généralistes se disent prêts à entamer une grève des gardes de dix jours à partir du 22 décembre. « Nous allons déposer notre préavis la semaine prochaine », déclare au « Quotidien » le Dr Alexandre Husson, président du Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG).

Prise de conscience

Le syndicat veut provoquer une prise de conscience des pouvoirs publics dont les réponses ne sont pour l’heure « pas à la hauteur des enjeux ». « On ne va pas régler tous les problèmes de notre spécialité d’un coup de baguette magique mais nous pouvons imaginer un plan d’actions pluriannuel », poursuit Alexandre Husson.

Plusieurs pistes sont évoquées par le président du SNJMG : la baisse des charges, la hausse du C, la création de « forfaits simples » ou l’ouverture d’un droit à dépassement limité pour tous les médecins.

Le SNJMG souhaite également rouvrir le débat du transfert ou de la délégation d’actes. « La délégation sous responsabilité d’une partie des actes du médecin à un assistant, d’un niveau bac + 2, équivalent de l’assistant dentiste, permettrait aux médecins de voir plus de monde en moins de temps », affirme le Dr Husson.

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr