Les jeunes biologistes mènent la fronde contre le gouvernement

Publié le 07/11/2012

Le syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM), membre de la plateforme d’exercice professionnelle (PEP) qui réunit une vingtaine d’organisations professionnelles, dénonce à son tour la 7e baisse consécutive de nomenclature des actes de biologie médicale (NABM).

Alors que la biologie médicale est contrainte d’investir pour obtenir l’accréditation qualité d’ici à 2016, cette diminution des tarifs provoquera « une réelle hémorragie », analysent les jeunes biologistes dans un communiqué. Ils alertent sur les risques de financiarisation du secteur avec des ventes des petits laboratoires de proximité à des investisseurs financiers. « La destruction du maillage territorial (...) aura pour corollaire l’augmentation du délai de rendu des résultats urgents, la destruction de la médecine de proximité et la déqualification des jeunes biologistes », prévoient-ils. Plus de 8 000 emplois seraient ainsi menacés.

Le syndicat exige, avec la PEP, la suspension de ces baisses de nomenclature et appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités.

Après la cessation de toute télétransmission des feuilles de soins papier la semaine dernière, la PEP a appelé cette semaine tous les sites à faire grève l’après-midi.

 C. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr