Les inhibiteurs de SGLT2 dans la vraie vie  Abonné

Publié le 03/07/2017

Le traitement par inhibiteur de SGLT2 s'accompagne d'une réduction des décès et des hospitalisations pour insuffisance cardiaque, que les patients aient ou non des antécédents cardiovasculaires, selon les résultats de l'étude observationnelle CVD-REAL. Comparativement au traitement avec un autre antidiabétique oral, l'incidence de survenue d'une insuffisnace cardiaque a été réduite de 31 % chez les sujets ayant une maladie cardiovasculaire connue et de 45 % chez ceux indemnes d'atteinte cardiovasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte