Maladie d'Alzheimer

Les inhibiteurs de l'acétylcholinestérase retardent l'aggravation de la maladie

Publié le 26/04/2007
- Mis à jour le 26/04/2007

«L'EFFICACITÉ des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase est modeste, mais réelle, pour ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer. Et ce bénéfice se maintient au moins pendant un an», tranche le Dr Catherine Helmer. «Le traitement est d'autant plus efficace qu'il s'inscrit dans une prise en charge globale intégrant la mise en place de mesures nutritionnelles et sociales qui permettent de préserver l'état de santé du patient et de freiner l'évolution de la maladie», explique-t-elle.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?