Les industriels du médicament moroses pour 2012

Publié le 31/01/2012

Une évolution négative (- 1,5 %) du marché du médicament prévue pour 2012 après « plusieurs années de croissance plate » ; 28 plans sociaux en préparation, une baisse des ventes à l’export ; des prélèvements additionnels de deux milliards d’euros (1 milliard par les baisses de prix, 1 milliard de taxes supplémentaires) ; un climat de « stigmatisation et de maccarthysme » qui fait suite à l’affaire du Mediator : les industriels du médicament ont un moral morose pour 2012, selon Christian Lajoux, président du LEEM, qui présentait ce mardi 31 janvier ses vœux à la presse.

Seul motif de (relative) satisfaction pour les laboratoires, la tenue récente du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), interprétée par Christian Lajoux comme « la volonté de ne pas casser une machine à trouver de l’innovation ».

Dans ce contexte, le LEEM rendra publique le 7 février prochain une lettre ouverte aux candidats à la présidence de la République pour les interpeller sur l’actualité du médicament et sur les mesures qu’ils entendent mettre en œuvre pour « rétablir la nécessaire relation de confiance entre les acteurs du système et les patients ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr