Les hôpitaux se targuent d’être sur le pont  Abonné

Publié le 12/11/2015

« Comment mieux défendre l’accès aux soins de nos concitoyens ? En les privant de soins bien entendu ! »

La Fédération hospitalière de France (FHF) joue la carte de l’ironie pour se désolidariser de la grève des médecins libéraux auxquels s’associent les cliniques.

Demain, « alors que les uns défileront dans les rues, les autres, hospitaliers publics, seront sur le pont pour prendre soin des Français », rappelle l’instance présidée par Frédéric Valletoux, anticipant une activité accrue dans les hôpitaux avec la grève des libéraux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte