Naissance du SGL

Les gynécologues médicaux créent un nouveau syndicat

- Mis à jour le 04/05/2009

LE SYNDICAT national des gynécologues médicaux libéraux - dit « Gynécos de France » (SGL) - vient de voir le jour. Celui-ci a pour objet de défendre les 1 800 praticiens de la spécialité et «  répondre à leur inquiétude » quant à l’avenir de leur discipline. Le Dr Yanick Leflot-Savain, gynécologue médicale à Amiens, a été élue présidente du SGL. Le syndicat redoute que l’inscription dans la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de la notion de médecine de premier recours ne se limite à la seule médecine générale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?