Editorial

Les gros cœurs vont faire des petits  Abonné

Publié le 23/10/2014

Carmat l’a fait très officiellement savoir mardi : une vingtaine de nouvelles greffes de son cœur artificiel sont maintenant envisagées. Pour peu que la phase actuelle d’essais soit concluante, la société, avec un chouya de retard sur son programme initial (6 mois), va changer d’échelle.

Pour la prochaine étape, il y aura davantage de patients recrutés (cinq fois plus que pour la phase en cours de faisabilité), en France mais aussi dans d’autres pays, et ils seront suivis sur un plus long terme (« par exemple 180 jours », explique la société).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte