Les Français plébiscitent l’hôpital, mais vont aux urgences faute de médecin de ville

Publié le 21/05/2013
1369145381434108_IMG_105363_HR.jpg

1369145381434108_IMG_105363_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Dans le cadre des « Salons de la Santé et de l’autonomie » qu’elle organise du 28 au 30 mai à Paris, la Fédération hospitalière de France (FHF) a rendu public ce mardi les principaux résultats de son 10e baromètre (*) « les Français et l’hôpital ».

Sans grande surprise, les Français continuent de plébisciter l’hôpital public, même si les scores sont inférieurs à ceux de l’enquête 2012. Ils sont 81 % à en avoir une bonne opinion (14 % très bonne, 67 % plutôt bonne).

À la question « parmi les éléments qui caractérisent le système hospitalier français, quel est le plus important ? », 47 % répondent par « son accessibilité à tous, quel que soit son niveau de revenu » ; 29 % jugent que c’est le fait « qu’il y ait toujours un hôpital à proximité » ; 9 % citent les délais d’attente très réduits, 8 % plébiscitent le fait de pouvoir choisir son établissement, et 5 % le faible montant à acquitter.

Attrait pour les maisons médicales de garde

Sur les raisons qui poussent les Français aux urgences, le sondage est tout aussi éclairant. 76 % des sondés pensent que ce lieu garantit d’être hospitalisé en urgence si nécessaire, 59 % répondent que cela permet de réaliser immédiatement les examens complémentaires, et 43 % estiment que c’est parce qu’ils ne savent pas où trouver un médecin de garde le soir ou le week-end. Enfin, 24 % reconnaissent que s’ils vont aux urgences, c’est parce qu’« on n’y paye rien ».

Mais face à l’engorgement de ces urgences, les Français semblent prêts à s’adapter. 81 % seraient prêts à passer par une maison médicale de garde pour les cas les plus légers, et 63 % seraient d’accord pour contacter systématiquement le SAMU pour une régulation téléphonique préalable.

(*) : Sondage TNS-SOFRES réalisé en face à face à domicile sur 1 011 français représentatifs, du 27 au 30 mars 2013.

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr