Face à des dilemmes vitaux

Les émotions sont nécessaires au sens moral

Publié le 21/03/2007
- Mis à jour le 21/03/2007

LES FONDEMENTS de nos jugements moraux dépendraient en grande partie de notre capacité émotionnelle. Une étude américaine indique, en effet, que, privés de toute émotion, nos choix face à un dilemme moral ne seraient plus guidés que par une vision utilitaire de la situation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?