Des protéines modélisées

Les effets secondaires seraient inévitables  Abonné

Publié le 23/05/2013

« LE CONCEPT qu’une petite molécule puisse n’avoir qu’une protéine cible n’est pas défendable», explique le Pr Jeffrey Skolnick, biologiste au Georgia Institute of Technology. Autrement dit, les effets secondaires des médicaments seraient intrinsèquement inévitables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte