Pas de risque cardio-vasculaire majoré chez les donneurs de rein

Les donneurs de rein ont bon cœur  Abonné

Publié le 13/12/2012

Chaque année, dans le monde, 27 000 personnes donnent un rein. Or la réduction de la fonction rénale accroît fortement le risque cardio-vasculaire. Dès lors, ce risque est-il majoré chez les donneurs de rein ? Il n’en est rien, selon des chercheurs canadiens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte