Comment l’imagerie peut-elle améliorer le diagnostic?

Les données de la cohorte DESIR  Abonné

Publié le 18/09/2014

Il est de pratique courante, devant un jeune patient ayant des rachialgies et/ou des douleurs fessières d’horaire inflammatoire, de prescrire en première intention une radiographie du bassin à la recherche d’une sacro-iliite radiographique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte