Pour une période expérimentale

Les députés adoptent le contrôle génétique aux frontières

Publié le 23/09/2007
- Mis à jour le 23/09/2007

L'AMENDEMENT controversé de Thierry Mariani (UMP, Vaucluse) a été adopté par 91 voix contre 45. Il autorise pour un candidat au regroupement familial le recours aux tests ADN «afin d'apporter une preuve» de sa filiation s'il est originaire d'un pays «dans lequel l'état civil présente des carences» et «en cas d'inexistence de l'acte d'état civil» ou d'un «doute sérieux sur son authenticité».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?