Les cliniques ne feront pas grève le 5 janvier

Publié le 30/12/2014
clinique

clinique
Crédit photo : Phanie

La fédération hospitalière privée (FHP) a annoncé, ce mardi 30 décembre, la levée du préavis de grève prévue le 5 janvier. « Nous l’avons décidé lundi soir à l’unanimité du comité exécutif », a déclaré Lamine Gharbi, président de la FHP, lors d’une conférence de presse.

« Nous avons obtenu quatre avancées importantes et majeures dans les discussions sur le projet de loi de Santé. Nous estimons que les dangers premiers du texte de loi, concernant nos établissements, sont levés », a ajouté Lamine Gharbi.

La FHP demandait la réécriture du projet de loi de santé sur quatre points concernant l’appartenance et l’habilitation des cliniques au Service publique hospitalier (SPH). Le point le plus chaud pour les établissements privés traite l’accessibilité financière. « C’est le plus important car il concerne aussi les médecins et le front uni mené avec eux », rappelle Lamine Gharbi. « Pour rappel, cette disposition excluait, de facto, les cliniques du SPH en cas de pratique de compléments d’honoraires par les médecins libéraux exerçant en leur sein », complète-t-on à la FHP.

Du côté des syndicats de médecins, certains se disent surpris de cette levée de préavis. Dans un communiqué, Le Bloc « s'étonne que la FHP accepte un compromis avec le ministère de la santé qui se fasse dans (son) dos et qui remette en cause le secteur 2. Dans plus de 500 établissements et l'ensemble des services d'urgence, les médecins spécialistes participeront au mouvement (de grève du 5 janvier, ndlr) témoignant de la mobilisation historique contre ce projet de loi santé. Tout accord négocié entre la FHP et le ministère sur le dos des médecins libéraux serait considéré par Le Bloc comme nul et non avenu. »

« Je comprends leur position, mais je ne veux pas la commenter car cela les concerne directement », soutient Lamine Gharbi qui ajoute vouloir « discuter avec nos amis des syndicats pour qu’ils s’approprient cette concertation. »

La concertation entre la FHP et le ministère de la Santé devrait débuter dans les prochains jours et se poursuivre, selon la FHP, jusqu'au printemps.

Guillaume Mollaret

Source : lequotidiendumedecin.fr