Les cabines de bronzage multiplient les mélanomes aux États-Unis

Publié le 03/04/2012
UV BSIP

UV BSIP
Crédit photo : BSIP

 

D’après cette étude, entre 1970 et 2009, l’incidence aux États-Unis de ce type de cancer a été multipliée par 8 chez les femmes de 18 à 39 ans et par 4 chez les hommes. Pour les auteurs, cette évolution serait imputable à un usage accru des cabines de bronzage, surtout chez les femmes.

À l’occasion de cette publication, le Syndicat national des dermatologues (SNDV) veut attirer l’attention sur les dangers d’une forte exposition au soleil et aujourd’hui de la fréquentation des salons de bronzage. Environ 15 500 cabines de bronzage sont aujourd’hui recensées sur notre territoire. D’après les chiffres du Syndicat national des professionnels du bronzage en cabine (SNPBC), 16 % de la population française a déjà utilisé ce type d’appareil. « Avec 9 780 nouveaux cas estimés en 2011 (4 680 cas chez l’homme et 5 100 cas chez la femme), le mélanome cutané est particulièrement dangereux puisqu’on estime en France le nombre de décès imputables à ce cancer à 1 620 », rappelle le SNDV. « Il est essentiel que toutes les personnes qui ont le moindre doute puissent venir consulter, quel que soit leur âge », souligne Luc Sulimovic, président du syndicat qui organisera le 24 mai prochain la Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau.

 D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr