Les aires du plaisir observées en IRMf

Les boulimiques dévorent des yeux

Publié le 20/03/2007
- Mis à jour le 20/03/2007

L'expression « dévorer des yeux » pourrait n'être pas uniquement une métaphore, tout au moins pour les individus polyphages. Les observations d'une équipe de Berlin en témoignent : le simple fait de regarder une image de nourriture « allume » chez les obèses une région cérébrale impliquée dans la récompense.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?