Une participation à la formation du caillot

Les ARN extracellulaires, nouvelles cibles contre la thrombose

Publié le 03/04/2007
- Mis à jour le 03/04/2007

LORS d'une lésion vasculaire, une hémostase immédiate se met en place pour empêcher la perte sanguine incontrôlée qui menacerait la vie. Cette hémostase est dirigée localement : l'endothélium lésé répond, les plaquettes s'agrègent et libèrent leur contenu granuleux, ce qui est suivi d'une cascade d'événements de la coagulation sanguine en local, pour assurer la fermeture puis la cicatrisation. C'est la phase de la coagulation dite de contact.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?