Une étude du sperme de diabétiques de type 1

Les anomalies de l'ADN sont plus nombreuses  Abonné

Publié le 03/05/2007

C'EST LA PREMIÈRE publication d'une comparaison de la qualité de l'ADN des spermatozoïdes chez des diabétiques de type 1 (DM) et chez des hommes non diabétiques.

Les chercheurs de Belfast (Irlande du Nord) montrent qu'il y a davantage de fragmentation de l'ADN des noyaux des spermatozoïdes chez les diabétiques (52 %) que chez les non-diabétiques (32 %). Ils trouvent également plus de délétions dans l'ADN mitochondrial dans ce groupe de diabétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte