L’ergonome doit agir en amont  Abonné

Publié le 02/06/2014

« Aujourd’hui, il est indéniable que les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont un impact quasi systématique sur les organisations de travail. Il s’agit d’outils puissants qui vont structurer les façons de travailler d’une manière significative », explique Sylvia Pelayo, maîtresse de conférences en ergonomie cognitive à l’université de Lille 2.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte