Extériorisation de la souffrance individuelle

L’émergence de l’immolation  Abonné

Publié le 14/12/2017

La pendaison se hisse à la première position (58,7 %) et l’immolation représente 15,89 % des suicides enregistrés en 2015 en Tunisie. Il s’agit d’un phénomène nouveau : le suicide par immolation ne constituait, avant la révolution, que la quatrième technique employée (après la pendaison, la noyade et la prise de substances toxiques), soit 20 fois plus aujourd’hui.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte