Après angioplastie par stent actif

L’effet bénéfique d’une double anti-agrégation prolongée  Abonné

Publié le 26/01/2015
La réduction du taux de  thrombose est constante, indépendemment du stent utilisé

La réduction du taux de thrombose est constante, indépendemment du stent utilisé
Crédit photo : PHANIE

L’étude DAPT conduite par Laura Mauri (Boston) et publiée dans le NEJM (*) visait à comparer deux durées de bithérapie antiplaquettaire (DAPT) chez des patients coronariens traités par stents actifs (DES). Les patients étaient randomisés pour recevoir, en association avec de l’aspirine, une thiénopyridine (clopidogrel/prasugrel) pendant 12 ou 30 mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte