Une action sur la sérotonine

L'ecstasy atteint la mémoire verbale

Publié le 04/06/2007
- Mis à jour le 04/06/2007

UNE ÉTUDE néerlandaise, conçue sur un principe original, vient de mettre en évidence la neurotoxicité de l'ecstasy. Chez les consommateurs, l'équipe de Thelma Schilt (Amsterdam) a constaté une altération de la mémoire verbale.

L'originalité de ce travail porte sur le recrutement des 188 volontaires. Les jeunes gens, de 22 ans en moyenne, n'avaient jamais consommé d'ecstasy, mais tous envisageaient de tenter l'expérience. En fait, entre avril 2002 et avril 2004, période initiale, 58 d'entre eux ont essayé la drogue. Ils ont pu être comparés à 60 sujets témoins.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?