L'Ecole Francophone de Prélèvement Multi-Organe cherche un financement pérenne  Abonné

Publié le 16/05/2019

 

Depuis les années 1980, des procédures standardisées permettent de prélever tous les organes chez un même donneur en état de mort cérébrale. En 2009, avec l'aide de confrères, le Pr Benoît Barrou a créé l'École Francophone de Prélèvement Multi-Organe (EFPMO) pour améliorer les conditions de l'activité de prélèvement d'organes. Ses objectifs : harmoniser les pratiques chirurgicales et assurer une formation théorique et pratique aux chirurgiens ; mutualiser les moyens humains en qualifiant les chirurgiens au prélèvement de plusieurs types d'organes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte