Chorée de Huntington

L'échec partiel de la recherche de marqueurs évolutifs

- Publié le 07/10/2007
- Mis à jour le 07/10/2007

LA MISE AU POINT d'agents thérapeutiques pour les patients atteints de la maladie de Huntington (ou d'autres affections neurodégénératives, d'ailleurs) représente, certes, une nécessité. Mais il est également nécessaire de pouvoir évaluer les molécules synthétisées grâce à des marqueurs biologiques de l'affection, tout aussi absents. Idéalement, ils devraient être sensibles, fiables, obtenus de façon peu invasive (par prélèvement sanguin), facilement accessibles et d'un coût modéré (comme dans la technologie par PCR).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?