Leucémie lymphoïde chronique

Le traitement de 2 ans par venetoclax doublement validé  Abonné

Par
Dr Alain Marié -
Publié le 17/12/2018

Le venetoclax est le premier inhibiteur de BCL-2 (une protéine anti-apoptotique fréquemment surexprimée dans la LLC) qui déclenche l’apoptose des cellules malignes. L’étude Murano (essai randomisé, en ouvert, ayant inclus 389 patients) a montré qu’un traitement de 2 ans par venetoclax (Venclyxto) associé au rituximab fait mieux, chez des patients réfractaires à une première ligne de traitement, que l’association bendamustine-rituximab (protocole de référence) (HR = 0,17, IC95 % : 0,11-0,25, p < 0,0001 pour la survie sans progression).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte