Le test ADN-HPV peut racourcir la durée du dépistage chez les femmes HPV-négatives

Par
Damien Coulomb -
Publié le 02/11/2018
dépistage cancer col

dépistage cancer col
Crédit photo : Phanie

Dans le cadre du dépistage du cancer du col de l'utérus, un résultat négatif au test de détection de l'ADN du papillomavirus réalisé à l'âge de 55 ans suffirait à considérer qu'une femme présente un risque suffisamment faible pour lui permettre de ne pas poursuivre le dépistage. En revanche, le recours à une cytologie classique (frottis vaginal) ne permet pas d'éliminer le risque de survenue d'un cancer avant l'âge de 70 ans.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)