Une comparaison à l'interféron alpha

Le temsirolimus marque des points dans le cancer rénal métastasé

- Publié le 30/05/2007
- Mis à jour le 30/05/2007

L'interféron alpha et l'interleukine 2, chacun pris isolément ou en association, représentent les traitements proposés dans le carcinome rénal métastasé. Le pronostic de la maladie est péjoratif. Les interleukines ont une efficacité limitée et la médiane de survie est de 12 à 17 mois avec ce traitement, qui est assorti d'effets secondaires lourds. Chez les patients ayant une masse tumorale importante ou des métastases envahissantes, la médiane de survie ne dépasse pas 4 à 8 mois.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?