Indicateurs alarmants au niveau européen

Le SYNGOF veut réformer la politique périnatale  Abonné

Publié le 06/06/2013

UN RAPPORT EUROPÉEN a comparé les données de 26 pays de l’Union en 2010, et mis en évidence les forces et les faiblesses de la santé périnatale en France. Principales conclusions : la France demeure le seul pays d’Europe, avec Chypre, à ne pas disposer d’un registre médical national des naissances et « demeure très en deçà de ses voisins en matière de données disponibles », commentent Euro Péristat et l’INSERM.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte