Sclérose en plaques

Le syndrome radiologique isolé peut-il être annonciateur de la maladie ?  Abonné

Publié le 22/06/2015
Avec l’IRM, on découvre de plus en plus d’anomalies du signal de la substance blanche

Avec l’IRM, on découvre de plus en plus d’anomalies du signal de la substance blanche
Crédit photo : PHANIE

« Avec l’arrivée de l’IRM, on découvre de plus en plus d’anomalies du signal de la substance blanche qui ne correspondent pas aux motifs cliniques pour lesquels l’IRM a été réalisée », précise la Dr Lebrun-Frenay. Ces lésions de découverte fortuite en imagerie (incidentalomes) concernent 20 % de la population générale. À l’analyse, si certaines de ces anomalies de signal ne sont suggestives d’aucune maladie (anomalies physiologiques), d’autres permettent de découvrir des pathologies vasculaires, tumorales, ou inflammatoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte