Une augmentation du risque cardio-vasculaire

Le sombre avenir des patients atteints de maladie artérielle athérothrombotique

Publié le 22/03/2007
- Mis à jour le 22/03/2007

LE NOMBRE élevé d'événements cardio-vasculaires à un an témoigne du poids de l'athérothrombose chez les patients en ville :

– un patient sur sept a été frappé d'un événement grave : infarctus du myocarde ou AVC ou hospitalisation pour une complication de l'athérothrombose, comme une ischémie coronaire, un AIT ou une artérite des MI ;

– les patients souffrant d'artérite des membres inférieurs ont 20 % de risque de décès, d'infarctus du myocarde ou d'AVC ou bien d'hospitalisation pour une raison cardio-vasculaire dans l'année ;

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?