Ostéoporose

Le rôle du gynécologue est essentiel

Publié le 25/04/2007
- Mis à jour le 25/04/2007

La stratégie décisionnelle proposée par l'Afssaps diffère selon qu'il existe ou non des fractures. Le gynécologue a un rôle essentiel dans le dépistage. La mesure régulière de la taille permet de faire le repérage des fractures vertébrales passées inaperçues, tandis que l'interrogatoire recherche des fractures spontanées ou consécutives à un traumatisme mineur, au niveau des membres. La réalisation d'une mesure de la densité osseuse (DMO) et d'un bilan biologique permet alors d'orienter le choix thérapeutique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?