Neurologie vasculaire

« Le risque de développer un nouvel AVC augmente de façon continue pendant 5 ans »  Abonné

Par
Hélia Hakimi-Prévot -
Publié le 20/12/2018
AMARENCO

AMARENCO
Crédit photo : DR

De récentes études – portant sur la thrombectomie [1] et sur la thrombolyse [2] ont montré que l'on peut traiter certains patients jusqu'à 24 heures après le début des symptômes de l'AVC. La recherche progresse également dans le domaine des traitements de prévention de l'AVC. Deux études [3] et [4] ont notamment montré le bénéfice du traitement par inhibiteurs de PCSK9 chez les patients coronariens, mais aussi, chez ceux ayant déja présenté un AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte