Psoriasis

Le risankizumab confirme le rôle clé de l’IL-23  Abonné

Par
Dr Alain Marié -
Publié le 27/09/2018

Des travaux fondamentaux ont montré que l’IL-23 jouait un rôle majeur dans les processus inflammatoires des pathologies dysimmunitaires, par le truchement des cellules Th17 et la production de cytokines pro-inflammatoires (TNF, IL-17, IL-22).

Le risankizumab développé par Abbvie, en collaboration avec Boehringer Ingelheim, est un anticorps monoclonal qui inhibe l’IL-23, en se liant à sa sous-unité p19. Il est développé dans le psoriasis mais aussi dans la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique et le rhumatisme psoriasique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte