Psoriasis

Le risankizumab confirme le rôle clé de l’IL-23

Par
Dr Alain Marié -
Publié le 27/09/2018

Des travaux fondamentaux ont montré que l’IL-23 jouait un rôle majeur dans les processus inflammatoires des pathologies dysimmunitaires, par le truchement des cellules Th17 et la production de cytokines pro-inflammatoires (TNF, IL-17, IL-22).

Le risankizumab développé par Abbvie, en collaboration avec Boehringer Ingelheim, est un anticorps monoclonal qui inhibe l’IL-23, en se liant à sa sous-unité p19. Il est développé dans le psoriasis mais aussi dans la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique et le rhumatisme psoriasique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?