Le retour à la médecine  Abonné

Publié le 03/03/2014

Muguette a 38 ans quand survient une période difficile. « Je vis une totale remise en question. Comment poursuivre la peinture alors que ma créativité s’essouffle ? », dit-elle, plongée dans ce souvenir. Pour répondre à son questionnement, elle part à Haïfa et à Tel Aviv avec des peintres israéliens. De retour à Paris, elle décide la reprise des études de médecine ! L’artiste s’efface pour faire place au médecin. Elle reprend en 5e année. Remariée à Mondher Ben Milad, critique de peinture et fondateur des cahiers de la peinture, elle travaille 3 années à l’hôpital de Tunis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte