Le remaniement, Touraine et la Santé « disparue » : perplexité dans le secteur médical

Publié le 02/04/2014

La reconduction de Marisol Touraine aux Affaires sociales (et aussi à la Santé, affirme son entourage, même si cela ne figure pas dans l’intitulé officiel...) a provoqué des réactions contrastées dans le monde médical, surtout sur la Toile, mais aussi beaucoup d’indifférence des leaders syndicaux.

De nombreux professionnels ont estimé que l’évaporation du terme « Santé » dans le casting ministériel était au mieux une étourderie, au pire une faute – à défaut d’être une mauvaise blague.

Les représentants des praticiens hospitaliers n’ont pas boudé sa nomination, mais sans enthousiasme excessif. L’INPH a « félicité Marisol Touraine reconduite dans ses fonctions », tandis qu’Avenir hospitalier a « salué la reconduction à ses fonctions de Mme Touraine ». Chez les jeunes, les internes de médecine générale de l’ISNAR-IMG se sont également « félicités » du nouveau bail de Marisol Touraine.

Portefeuille orphelin ?

D’autres se montrent plus critiques. « Constatant » la disparition de la santé « de l’énoncé des ministères », la Fédération des médecins de France (FMF) juge que « le maintien de Marisol Touraine tient sans doute plus à la solidarité gouvernementale dont elle a fait preuve plutôt qu’à son bilan ». Le porte-parole de l’ISNI a regretté sur Twitter que la Santé, priorité de François Hollande, n’ait « même pas le droit à un ministère ».

Egalement « surpris », l’Ordre des médecins s’est « étonné de l’absence d’un ministère de la Santé ». L’instance veut croire à « une réparation de cet "oubli" ». L’association Handi Pop’, par la voix de Frédéric Bouscarle, secrétaire national de l’UMP en charge du handicap, s’est attristée de voir le portefeuille de la Santé « orphelin, faute de ministre dédié ».

Anne Bayle-Iniguez

Source : lequotidiendumedecin.fr