Réforme territoriale, l’exemple de la Normandie

Le redécoupage des régions n’angoisse pas le secteur de la santé  Abonné

Publié le 08/12/2014
1418004997570202_IMG_143153_HR.jpg

1418004997570202_IMG_143153_HR.jpg

Le nouveau puzzle territorial qui se dessine aura nécessairement un impact sur l’organisation sanitaire française, aujourd’hui largement régionalisée (ARS, URPS, SROS...). Il faudra ajuster, supprimer le cas échéant, changer surtout des habitudes et adopter de nouveaux réflexes avant le basculement en 2016.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte