Le PS promet d’abroger la TVA sociale s’il arrive au pouvoir

Publié le 10/01/2012

La première secrétaire du Parti socialiste (PS) s’est livrée à une attaque en règle du bilan de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, lors de ses vœux à la presse, ce mardi. « Jamais le bilan d’un président sortant (...) n’aura été aussi catastrophique », a lancé Martine Aubry, évoquant le « creusement des inégalités dans les entreprises, les écoles et les hôpitaux », la « désindustrialisation », ou la « hausse du chômage ».

« La première partie du quinquennat a servi à donner des cadeaux fiscaux aux plus fortunés, et la seconde à faire payer les classes populaires et moyennes », a-t-elle ajouté, listant l’augmentation du coût du pétrole, des transports ou des mutuelles.

L’ancienne ministre de la Santé s’est prononcée contre le projet de TVA sociale du gouvernement pour financer la Sécurité sociale. « Cette TVA n’a de social que le nom, elle va à nouveau plomber les classes populaires et les classes moyennes. Elle va plomber la croissance. Tout cela pour quoi ? Parce qu’on ne veut pas revenir sur la réforme de l’impôt sur la fortune faite il y a quelques mois et qui porte exactement sur le même montant que celui que l’on veut faire payer aux Français aujourd’hui. »

Martine Aubry a pris un engagement si la gauche gagne les élections législatives : « Nous abrogerons la TVA sociale si elle devait être mise en place. »

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr