Le protocole national pour la sécurité des professionnels de santé enfin signé

Publié le 20/04/2011
1303314946247999_IMG_59259_HR.jpg

1303314946247999_IMG_59259_HR.jpg
Crédit photo : © S. TOUBON/ « LE QUOTIDIEN »

Xavier Bertrand, ministre de la Santé, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, et Michel Mercier, garde des Sceaux, se sont réunis ce mercredi 20 avril, place Beauvau, en compagnie des représentants des syndicats de santé, pour signer le protocole Santé-Justice-Intérieur, en faveur de la sécurisation.

« C’est un moment important que la signature de ce protocole. Il ne peut pas y avoir une bonne présence des professionnels de santé, ni de soins de qualité, si on ne garantit pas la sécurité », a déclaré Xavier Bertrand en conférence de presse. S’adressant aux syndicats, il a souligné que « la signature du protocole ne suffit pas, il faut une dynamique au niveau local, pour obtenir un vrai maillage territorial », notamment grâce au travail des préfets, des branches locales des syndicats, et des agences régionales de santé.

Michel Mercier a ajouté que « la réponse pénale doit être ferme contre les actes de violences envers les professionnels de santé ». « Je serai attentif à ce que les protocoles départementaux soient conclus dans les plus brefs délais », s’est-il engagé.

Enfin, Claude Guéant a rappelé quelques principes de cette boîte à outils, qui se déclinera dans les régions en fonction des spécificités locales : des référents sécurité ainsi que des numéros de téléphone seront dédiés aux professionnels au sein des commissariats de police et des brigades de gendarmerie, la police pourra effectuer des diagnostics de sûreté, le recueil des plaintes sera facilité et des guides pratiques, sur les comportements à adopter dans des situations difficiles, seront distribués. « Nous inviterons aussi les élus locaux à développer la vidéosurveillance, dans un but préventif et répressif, aux abords des cabinets médicaux », a-t-il ajouté.

Contrairement à ce qui était annoncé, les 7 Ordres, invités, n’ont pas signé ce protocole. Le ministre de la Santé a assuré qu’ils prendront des mesures à part. « Ils ont la même vocation que les syndicats, mais ils souhaitent marquer leurs différences », a conclu Xavier Bertrand.

 C. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr