Le Pr David Khayat élu homme de l’année 2012 par la « Revue du Vin de France »

Publié le 19/01/2012

La distinction n’est pas banale. Dans le cadre des trophées annuels du vin quelles organisent, la « Revue du vin de France » vient de désigner le Pr David Khayat, chef du service oncologie de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière et ancien président de l’INCa (Institut national du cancer), Homme de l’année 2012. La revue a voulu lui rendre hommage « pour ses positions concernant la consommation modérée de vin ». La revue souligne que le Pr Khayat « a épluché toutes les études publiées sur le vin en France et à l’international. Il réaffirme ses bienfaits et rappelle qu’il n’est pas "cancérigène dès le premier verre", comme on a voulu nous le faire croire ». On se souvient de la polémique qui a suivi la publication de son livre « Le vrai régime anticancer » (Odile Jacob, 2010) vendu aujourd’hui à 220 000 exemplaires où il remettait en cause les recommandations de l’INCa. Le Pr Khayat persiste et signe. Lors de la remise du trophée, le 12 janvier dernier, il affirme s’être penché en scientifique, avec « objectivité » et « rigueur » sur le lien entre consommation de vin et cancer. « Le vin bu avec modération n’est pas cancérigène », a-t-il lancé. Évoquant le combat de ses patients contre la maladie il a aussi déclaré : « En défendant le vin, je défends la vie. » La polémique risque d’être relancée.

 Dr L. A.

Source : lequotidiendumedecin.fr