Souvent bénignes, possiblement handicapantes

Le point sur les différentes formes de dystonies focales

Publié le 04/11/2007
- Mis à jour le 04/11/2007
1276167207F_Img290730.jpg

1276167207F_Img290730.jpg

Posture, action, stress

Les contractions sont favorisées par la posture et l'action et majorées par le stress ; elles sont parfois contrôlées par un geste antagoniste (simple attouchement de la région participant à la dystonie) et disparaissent pendant le sommeil. La posture dystonique peut présenter un aspect répétitif au cours d'une activité définie et interfère dans ce cas avec le mouvement volontaire qui se trouve parasité ; l'arrêt du mouvement entraîne alors la disparition du phénomène dystonique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?