Fiat 500

Le passé se conjugue au présent  Abonné

Publié le 11/07/2007
1276108811F_Img275272.jpg

1276108811F_Img275272.jpg

BAPTISÉE EN PRÉSENCE de sept mille invités sur les rives du Po envahies par des fans en délire, la 500 a gagné son premier pari, concentrer toutes les énergies autour de sa personne. Carlos Gomes, le patron de Fiat France, se frotte les mains. Les carnets de commandes débordent. Le scénario était prévisible depuis l'apparition au Salon de Genève 2004 du concept « Trepiuno ». Maintenant, il va falloir gérer la pénurie : on annonce en effet des délais de livraison de quatre à cinq mois !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte