VIH et lenteur de la déplétion lymphocytaire

Le mystère demeure inexpliqué

Publié le 27/06/2007
- Mis à jour le 27/06/2007

LES RÉSULTATS d'une étude britannique remettent en cause la théorie qui permettait jusqu'ici d'expliquer la lenteur de la déplétion lymphocytaire associée à l'infection VIH.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?