Le MIOP, une nouvelle association de médecins qui garde l'Ordre à l'œil

Par
Henri de Saint Roman -
Publié le 08/02/2016

Le Dr Bernard Coadou, qui a obtenu récemment de l'Ordre départemental de Gironde l'abandon des poursuites engagées à son égard, et son exemption des cotisations à venir, ne lâche pas l'affaire.

Le praticien retraité vient en effet de créer le « Mouvement médical d'insoumission ordinale partielle » (MIOP-2016). Son but est de s'élever contre les prises de position du Conseil national de l'Ordre des médecins, qualifié de « structure réactionnaire ».

Une centaine de praticiens a déjà adhéré au mouvement. Ils s'engagent tous à ne verser à l'Ordre qu'une partie de leur cotisation annuelle (330 euros pour 2016), l'autre pouvant au choix être versée au comité de soutien de Nicolas Bonnemaison, ou à des médecins en procès avec l'Ordre.

« Partial et injuste »

Le mouvement milite pour la suppression des juridictions ordinales (chambres disciplinaires départementales de première instance, et chambre nationale d'appel). Il reproche par ailleurs à l'Ordre d'avoir jugé recevables, « des centaines de plaintes d'employeurs contre des médecins du travail, au mépris du secret médical », ainsi que son attitude « partiale et injuste » à l'égard du Dr Nicolas Bonnemaison.


Source : lequotidiendumedecin.fr